Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2009 7 22 /03 /mars /2009 14:31
Nous tournions dans de petites salles, un spectacle à deux acteurs quand un jour, mon comparse m'a demandé "Ca te dirait de faire une version 'rue' pour Aurillac ?" :

Pour moi, Aurillac, c'était le Cantal, les vaches, le fromage... Point. J'ai appris depuis que c'était aussi les parapluies (la capitale, quand on voit le climat on comprends), l'aligot, les truffades, les tripes, et le Festival de Théâtre de Rue. Celui ci à lieu la dernière semaine d'Août, chaque année.

J'ai dit "Ok, tant que l'on joue..."

Nous avons réduit notre spectacle d'une heure vingt à quarante cinq minutes et envoyé un dossier.

Il a été accepté. Nous savions que l'on allait jouer tous les jours de la semaine, mais ni quand, ni où...

On a calé le spectacle sur le nouveau format, on a répété, répété, et à la fin de l'été, nous avons chargé la voiture et filé sur Aurillac.

Déjà, la ville est superbe, nichée entre des collines d'un vert incroyable. Des petites rues, des placettes, appelées "cours" là bas. Et des vaches partout. Enfin, dans les champs autour, pas dans la ville, bien sur.

Arrivé sur place, l'impression d'être dans une fourmilière. L'accueil est impeccable, nous avons nos dates, nos heures, nous jouerons Cours de Noailles, quatre dates, du Mercredi au Samedi. Va falloir gérer sa voix, car on gueule pas mal dans ce spectacle. Un stock d'Euphon, de miel et de pastilles de menthe est constitué en prévision.

Première descente en ville pour repérer les lieux. Et première surprise, quand un piéton approche d'un passage clouté, les voitures s'arrêtent... Cela nous change de Toulouse !

Le premier jour, comme l'on ne joue qu'en fin d'après midi, on se promène un peu dans la ville. On en profite pour récupérer le programme de la journée. C'est de la folie. Imaginez une feuille de papier grande comme une carte Michelin, avec écrit tout fin près de 300 horaires de spectacles, il en démarre plusieurs toutes les cinq minutes. On en choisit quelques un au hasard. Saperlipopette ! Et en plus ils sont bons les gars ! 

Il y aussi des troupes qui occupent les rues avec des personnages gigantesques et des maquillages superbes. ( La photo, c'est "Le poulpe", un personnage sur échasses qui fait des bulles, vous trouverez d'autres photo ici) Personnellement, je commence à me sentir mal. Le trac arrive.

Et il y a les spectateurs habitués, qui viennent parfois de loin, les "festivaliers", en K-way, le siège pliable sous le bras, petit sac à dos avec les réserves d'eau, de bonnes chaussures de marche,  le programme à la main, ils savent où ils vont. Ils foncent. Leur planning est serré, il y a 12 spectacles à voir dans la journée. Parce qu'en plus, ce n'est pas du chaland ordinaire, c'est de l'habitué, de celui à qui on ne le fait pas, qui en a vu d'autre.

Tous les spectacles sont gratuits et on travaille '"au chapeau", les spectateurs donnent quelques pièces de monnaie si le spectacle leur a plu.

Aurillac, c'est vraiment unique, un étrange mélange de calme et d'effervescence. C'est à voir et encore mieux, à vivre.

Partager cet article

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article

commentaires

Didier Guillion 22/03/2009 17:24

N'hésite pas, et il y aussi plein de spectacles accessibles aux enfants.

Cordialement

sartan83 22/03/2009 14:43

Alors si j'ai l'occasion d'y aller...Merci pour l'info ! Très belles photos.
Bon dimanche !