Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 16:00
Nous sommes à Aurillac, Festival de Théâtre de Rue, en Août 2003. Nous allons jouer...

En attendant nous prenons la température de la ville, il fait beau. 

Et puis voilà c'est à nous... 

On arrive en voiture, Cours de Noailles, avec les accessoires (on a le laisser-passer car la ville est fermée à la circulation). La troupe précédente termine. Elle fait circuler le chapeau, cela marche bien pour eux.

Un des acteurs s'approche de nous et nous souffle "Ne laissez pas partir les gens, chauffez-les.". Conseil avisé de vieux briscards à de petits nouveaux qui tremblent dans leur costume. 

C'est ça Aurillac. 

Il y a normalement dix minutes de battement entre chaque spectacle. Tout est calé comme un horaire de la SNCF, sur un même lieu les spectacles se succèdent les uns derrière les autres de 9h30 du matin à minuit passé.

Alors, pendant que je met en place les accessoires mon comparse commence à s'adresser à la foule pour la garder assise. Improvisation totale.

Et puis, hop, ni une ni deux, on se lance et on joue. Ça se passe plutôt bien. L'acoustique est un peu étrange, on n'a pas l'habitude des espaces dégagés du plein air.  Pas de retour de son :  il s'en va mais ne reviens que très longtemps après, réfléchit par les façades des maisons . Alors on force le volume en espérant que la voix ne tremble pas...

Les saluts.  On fait passer le chapeau. Ouaih !  Plutôt bien ! De quoi se payer quelques pots et un plat de Tripoux... Mais on est aphone. La semaine va être dure !

A la terrasse d'un petit bistrot sympa (il n'y a que ça là bas) on soigne notre gorge avec une mousse glacée. 

Debriefing. 

Conclusion : notre promotion est trop faible. Il faut afficher plus (la ville est remplie d'affiches accrochées avec des ficelles et des fils de fer) et distribuer des tracts une heure avant le spectacle, dans la rue, dans nos personnages, donner au gens l'envie de venir. Nous ferons cela demain. En attendant, ce soir, il y a tellement de choses à voir...

L'image c'est "Scottish not dead" un spectacle merveilleux mêlant jonglerie, acrobaties et théâtre, je l'ai vu deux fois...


Partager cet article

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article

commentaires