Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 16:39

J'ai toujours eut du mal à imaginer une maison sans chat. Le chat est l'opposé, et pourtant le complémentaire de l'homme. L'homme dort la nuit et travaille le jour, le chat dort le jour et se promène la nuit.

Oh! J'aime aussi la complicité du chien, sa dévotion. Quand un chien vous regarde, il vous dit "Je t'aime, tu es mon maître, mon Dieu".

Le regard du chat, c'est plutôt "Tu te plaît chez moi ? C'est quand qu'on mange ?"

On peut forcer la caresse d'un chien, jamais celle d'un chat.Le chien est utile, il protège, il surveille, il vous défend. Il se fera tuer pour vous. 
Pas un chat.
Alors à quoi sert un chat ? Chasser les souris ? Mes chats n'en ont jamais rencontré. L'un d'eux c'est même faire mordre au museau par une musaraigne... Il a fait deux, trois cabrioles, la bestiole fermement accrochée avant qu'elle ne lâche enfin prise. 

Pitoyable.

Insensible le chat ? Moins qu'on ne le crois. J'ai souvent explosé de rire devant un de ses sauts manqués et je l'ai vu partir l'échine basse, les oreilles couchées. Tout dans son attitude disant "Tu te moques, je te méprise."

Inutile un chat ? Un parasite ? Non. Et je l'ai compris depuis peu. Il est le garant de notre sommeil. Car c'est un professionnel du domaine. Il pratique d'ailleurs beaucoup pour ne pas perdre la main. Le protecteur de nos nuits.

La maison s'étire, craque, grince. Surtout les vieilles maisons avec poutres et planchers en bois qui bougent comme des bateaux. Parfois, dans le silence et l'obscurité, certains de ces soupirs peuvent être inquiétants... Alors, dans un demi-sommeil, on se dit "Ce n'est rien que le chat qui se balade." et on se rendort paisiblement.


Partager cet article

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article

commentaires