Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2009 3 19 /08 /août /2009 17:01

Ça y est. Mon puits est à sec, la sécheresse est  là. 

Ce puits a tout une histoire. 

Quand nous avons acquis notre nouvelle (mais ancienne) maison, l'ancien propriétaire nous avait dit "Il y a un puits sur le terrain, mais je ne sais pas où, je ne l'ait jamais vu." 

Les voisins avaient confirmés.  En nous disant aussi que lorsque le pluvial avait été creusé dans la rue, cela avait fait descendre le niveau des nappes phréatiques. Peut être la raison de la disparition du puits ?

Accolé à un mur, une vieille pompe à bras nous faisait signe...

 

Alors, nous avons cherché, fait des sondages, mais rien. Finalement, nous avons décidé de percer la chape de béton au pied de la pompe pour suivre le tuyau de plomb.

C'est une chape épaisse, bien solide, et en progressant mètre par mètre nous avons trouvé le point précis où le tuyau passait d'une progression horizontale à une verticale.

La chape, une fois défoncée sur un mètre carré, nous à dévoilé une grande pierre circulaire, genre meule de moulin. 

 

Impossible de la déplacer : elle devait peser au moins deux cents kg. Nous l'avons donc fragmenté à la perforatrice. Et dessous, surprise, une margelle circulaire en brique, manifestement un puits. Mais un puits remplit à raz bord de gravats...

 

Seau à seau nous les avons extraits. Impossible d'utiliser une pelle normale, le manche est trop long dans ces espaces étroits, j'ai réquisitionné les pelles de plage des fistons.

Les parois du puits se sont peu à peu dévoilées. D'abord bâties avec des briques incurvées posées sur champ, puis de petites briques. Enfin, vers 4m de profondeur, la terre à commencé à être humide, et enfin, j'ai pataugé dans la boue.

Alors que je piochait dans le limon, je voyait les filets d'eau claire sourdre.

Le bas du puits repose sur des poutrelles en bois. Après avoir dégagé une vingtaine de centimètre (la hauteur de mes bottes) je me suis arrêté.

Une galerie photo de l'aventure est là

Il faudrait maintenant aller plus profond pour dégager un bon mètre cube de réserve d'eau, mais les puisatiers contactés nous ont pris pour des Américains...

J'ai profité qu'il soit à sec pour y descendre à nouveau et retirer quelques centimètres de limon.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 19/08/2009 22:09

Belle aventure ! Mais... pas de pétrole ?