Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 17:12

sableschocolatamande01Une recette directement inspirée des "Diamants au chocolat et cassonade" de l'excellent site "lesotlylaisse".
J'ai remplacé la poudre de noisette par de la poudre d'amande dont j'ai doublé la quantité, ceci afin de compenser le fait que j'utilise de la vanille liquide au lieu de la vanille en poudre. Ainsi que d'autres adaptations. Réalisé au Kitchen Aid, je n'ai pas rencontré de difficulté particulière. L'appareil obtenu est plutôt sec et facilement façonnable.
Mes testeurs habituels ont trouvé cela très bon et y sont revenu pour vérifier...

Pour une vingtaine de sablés :
sableschocolatamande02125 g de beurre tempéré
75 g de sucre en poudre
50 g d'amande en poudre
1 gros oeuf
1 pincée de sel
1 cs de vanille liquide
200 g de farine T55
10 g de cacao non sucré en poudre, genre Van Houten
une poignée de cassonade

Le beurre découpé en petit morceaux est mélangé au sucre en poudre à la feuille, vitesse 2, jusqu'à l'obtention d'un appareil bien crémeux
sableschocolatamande03On ajoute l'oeuf et le sel.
sableschocolatamande04Puis l'amande en poudre, la vanille et après une minute, la farine et le cacao. Vitesse 1.
sableschocolatamande05Dès que la couleur est homogène, on arrête et on forme une boule à la maryse.
sableschocolatamande06L'appareil est divisé en deux, on façonne deux boudins de 3 cm de diamètre.
sableschocolatamande07Que l'on filme.
sableschocolatamande08Et que l'on place deux heures au froid positif.
Le boudin est roulé dans la cassonade.
sableschocolatamande09Découpé en rondelles d'un centimètre et demi.
sableschocolatamande10 Et placé sur plaque.
sableschocolatamande11Cuisson 15 mn à 180°C. Laisser refroidir sur grille.
Sympa en petit gâteau, cela doit faire un fond de tarte tout à fait intéressant...

Repost 0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 15:43

fricasseepoulet01J'aime bien les bonnes vieilles recettes des familles, appliquées à la lettre.
J'éprouve une grande satisfaction à penser aux centaines de mains qui ont du reproduire les mêmes gestes et ce aux travers des générations. C'est un plaisir de se dire qu'il y quelques dizaines, voire quelques centaines d'années, quelqu'un a humé le même parfum de plat qui mijote, dégusté avec un claquement de langue satisfait  le résultat final.
Par les tableaux, notre histoire visuelle se transmet. Par les statues et les bas reliefs, notre émotion tactile. Depuis peu, on se lègue des enregistrements sonores.  Mais pour l'odorat et le goût, rien de mieux que les recettes de cuisine...
Heureux possesseur d'une édition originale du "Livre de Cuisine de Mme Saint Ange" je suis tombé sur la recette de la "Fricassée de poulet à l'ancienne mode". Le livre est de 1936 et c'était déjà "ancien". C'est dire.
Une fricassée c'est une "préparation de poulet dans une sauce blanche."
Je m'y suis lancé, et c'est bien, vraiment bien, superbement bien, tout le monde c'est régalé. Bon, d'accord, c'est quand même un peu de boulot et beaucoup d'attention. Mais le résultat en vaut la peine.
De plus, cette recette m'a permis de découvrir de nouvelles techniques : cuisson des champignons frais, des oignons grelots, confection d'une sauce blanche liée à l'oeuf, dépouillement de la sauce...
Déjà, par rapport à ce que l'on peut lire sur l'Internet, le poulet n'est ni raidit, ni singé (saupoudré de farine), la cuisson démarre complètement à cru.
Le poulet reste blanc, la sauce idem.
Comme d'habitude les termes de Mme St Ange sont en italique.

Pour 4-5 personnes il faut :
fricasseepoulet02Pour la cuisson :
Un bon poulet de 1,4kg
1 litre d'eau
un oignon moyen piqué d'un clou de girofle
une carotte
un bouquet garni (tiges de persil, feuille de laurier, branche de romarin ou de thym)
10 g de sel

Pour la sauce :
50 g de beurre
50 g de farine
750 ml du bouillon de cuisson
3 jaunes d'oeufs
3 grosses cuillères de crème fraîche épaisse

Pour la garniture :
250 g de champignons de Paris frais
1/4 de jus de citron
15 petits oignons
50 g de beurre
sel
un petit verre d'eau

A noter que bien que séparés les trois éléments vont s'interconnecter. Les parures des champignons vont mijoter avec le poulet, le bouillon de cuisson du poulet va servir à la sauce blanche ainsi qu'une partie de l'eau de cuisson des champignons.

On y va.

Demandez à votre gentil volailler de découper le poulet. Dans un faitout, placer la carotte en rondelle, l'oignon piqué d'un clou de girofle, le sel, le bouquet garni.
fricasseepoulet03Disposer les morceaux de poulet, et mouiller avec un litre d'eau bouillante.
fricasseepoulet04Cuisson une heure, feu doux.
"Faire reprendre l'ébullition, qui ne doit pas se produire trop vite, sur feu très modéré. [...] L'ébullition étant prise, couvrez la casserole en laissant une ouverture pour la vapeur. Retirez sur feu très doux. Laisser cuire une petite heure au plus, à petit mijotement régulier"

Pendant ce temps on prépare les champignons.
La partie sableuse est  éliminée. On coupe les queues.
fricasseepoulet05On les lave soigneusement et rapidement à l'eau claire.
fricasseepoulet06Les champignons sont pelés. Les épluchures (peaux et pieds) rejoignent le poulet en train de mijoter.
(Je n'ai pas réussi à tourner les champignons comme le préconise Mme Saint Ange, je les ait pelés "à la ménagère". Faut que je m'entraîne avec un couteau adapté.)
fricasseepoulet08A noter, que même gros, les champignons sont cuits entiers, ils seront découpés par la suite.
Arroser aussitôt les champignons avec le citron, les placer dans une casserole avec 30 g de beurre, une pincée de sel et 100 g d'eau.
Cuire 4 à 5 mn à feu vif en les sautant de temps en temps. Couvrir et réserver.
fricasseepoulet09"Ainsi préparés les champignons peuvent attendre au lendemain."

Maintenant les petits oignons rejoignent, dans une casserole, 20 g de beurre et 3 cuillères à soupe d'eau.
fricasseepoulet13On les cuit à couvert pendant 20 mn, à feu très doux et en remuant de temps en temps.
"Cela, jusqu'à ce qu'ils soient bien confits, tout en restant absolument intacts dans leur forme, blanc, brillants et comme glacés par un léger vernis."
fricasseepoulet14Le poulet est maintenant cuit, on retire les morceaux et on les garde au chaud, couvert, dans le four à 80°C.
On réserve le bouillon.
Il est temps de préparer la sauce à base de roux blanc.
"On appelle roux de la farine tout doucement cuite dans du beurre jusqu'à ce qu'elle ait ainsi plus ou moins coloré"
50 g de beurre sont mis à fondre dans une casserole à feu très doux.
fricasseepoulet10On ajoute 50 g de farine d'un seul coup.
On mélange bien et on laisse cuire, toujours à feu très doux, en remuant de temps en temps jusqu'à très légère coloration.
fricasseepoulet11On prélève 750ml de bouillon de cuisson et on mouille la farine en remuant doucement, à feu moyen.
fricasseepoulet12"Ne pas cesser de remuer avec un petit fouet jusqu'à ébullition bien déclarée"
On ajoute trois cuillères à soupe du fond de cuisson des champignons.
Placer alors à petit feu, de manière à créer un léger "bouillottement". Les impuretés vont remonter à la surface, on les retire avec une cuillère à soupe, c'est le dépouillement.
Pendant ce temps, on prépare la liaison au jaune d'oeuf.
"Quantité de personnes ignorent qu'une liaison de jaune d'oeuf peut bouillir sans se décomposer."
Jaunes d'oeufs tempérés et crème fraiche sont réunis dans un cul de poule.
fricasseepoulet15On mélange soigneusement et on incorpore l'une après l'autre 4 cuillères à soupe du bouillon chaud "pour échauffer progressivement les jaunes". Puis on ajoute l'ensemble du roux, petit à petit.
On replace sur le feu et on tourne doucement
fricasseepoulet17jusqu'à ce que la sauce "ait recommencé de bouillir franchement".
fricasseepoulet18Voilà, il ne reste plus qu'à dresser le poulet sur un plat, napper de la sauce passée au chinois et d'entourer avec les champignons découpés en quartiers et les petits oignons.
Servir avec un riz blanc par exemple.




 

Repost 0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 16:58

Clafoutis01Le clafoutis est un gâteau des plus simple et des plus rapide à faire. Souvent, il est prêt à être enfourné alors que mon four n'est pas encore à température ! Une partie de ma famille est de Limoges, on utilise donc traditionnellement un plat spécifique pour la cuisson, en porcelaine, bien sur.
Clafoutis04Quasiment toutes les variétés de cerises conviennent, bien qu'une préférence doit être donnée aux cerises un peu acide.
Il est très important de ne pas les dénoyauter !
Dans notre région du Sud-Ouest nous avons la chance d'avoir des cerisiers sauvages qui poussent dans les friches : les guiniers, nous appelons son fruit la guine (rien à voir avec la gigne).
L'arbre est de petite taille (deux-trois mètres) ce qui facilite le ramassage, il pousse en bouquets. Le fruit est de taille moyenne, acide, légèrement amer, très aqueux et très sucré.  Comme il est acide, il n'est jamais véreux. Sa couleur est rouge-orangé, la peau est très fine et translucide. A contre jour on devine le noyau dans la pulpe.
Clafoutis03Le noyau tient très fort à la queue. Du fait de sa fragilité, je n'en ai jamais vu sur les étals.
Dommage, car en clafoutis ou en confiture il est divin.
 
Pour un plat de 20 cm de diamètre :
Clafoutis02330 g de cerises (de quoi recouvrir le fond du plat, sans chevauchement)
4 oeufs
70 g de sucre
70 g de farine
1 pincée de sel
1 cc de vanille liquide
180 g de lait
un peu de beurre
2 cc de sucre vanillé

Battre les oeufs avec le sucre.
Clafoutis05Ajouter la farine, le sel, la vanille liquide puis le lait.
On obtient un appareil de la consistance de la pâte à crêpes.
Clafoutis07Beurrer le moule.
Clafoutis08Equeutter et laver les cerises, ne pas les dénoyauter.
Les disposer dans le moule.
Clafoutis09Verser l'appareil.
Clafoutis10Voilà 5 minutes montre en main et c'est prêt.
Cuire 45 mn à 180°C.
A la sortie du four saupoudrer de sucre vanillé.
Clafoutis11Déguster froid. On découpe les parts directement dans le moule.
Au sujet du sucre vanillé, les petits sachets que l'on trouve au rayon pâtisserie sont une arnaque. Enfoncez deux gousses de vanille dans un bocal d'un kg de sucre et vous aurez votre sucre vanillé maison au bout de deux semaines.

Repost 0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 17:38

boudinauxpommes01Un grand classique de notre table. Ces derniers mois il y revient quasiment toutes les semaines. Je n'en faisais plus car j'avais à l'esprit que quelqu'un chez nous n'aimait pas cela. Je ne sais pourquoi. Un sondage rapide m'a montré mon erreur.
La seule difficulté est de choisir les bons produits de base. Exit les pomme farineuses, il faut des pommes fermes et acides, genre Chantecler.
Pour le boudin, l'idéal est le boudin aux châtaignes, comme on le trouve dans le Limousin mais hélas, pas sur Toulouse. On peut se rabattre alors sur le boudin aux oignons ou sur le boudin de Paysan.fr, qui est excellent.
Le boudin doit être pelé afin de bien caraméliser en surface, la cuisson en sera douce et la manipulation également.

Pour 4 personnes :
boudinauxpommes02450 g de boudin
600 g de pommes
100 g d'eau
20 g de beurre
poivre du moulin

Eplucher les pommes, les découper en petits morceaux, voire lamelles, la cuisson en sera plus rapide.
boudinauxpommes03Ajouter 100 ml d'eau, poivrer légèrement et laisser compoter doucement dans une casserole, à feu doux, en remuant régulièrement.
boudinauxpommes04Mixer au plongeur, réserver.
boudinauxpommes05Peler le boudin, le faire caraméliser à feu doux dans un peu de beurre.
boudinauxpommes06Servir brûlant accompagné de deux cuillères à soupe de compote de pomme.

Simple, rustique, efficace.

Repost 0
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 20:55

dartdart2010-01Ce week-end avait lieu le Festival de théâtre de rue de Verdun-sur-Garonne (82). C'est à une trentaine de minutes de Toulouse. Il faisait beau, cela commençait le samedi, nous nous y sommes pointé le dimanche, vers midi, en famille, pour voir. Je vous livre ici mes impressions.
Déjà, si un ami ne m'avait pas indiqué l'évènement, je l'aurais manqué. Aucune affichage sur Toulouse, pas d'annonce dans les quotidiens régionaux, aucun affichage en dehors du village, ils veulent se cacher ou quoi ? Ce serait dommage...
Première surprise, le lieu est magnifique, on y reviendra hors festival. On sent que l'organisation est rodée et que l'intention est d'offrir un long moment de plaisir à toute la famille. Malgré le soleil qui cognait, des tentes étaient prévus, ainsi qu'une restauration sur place (bon, faudra tout de même revoir la cuisson de vos frites les gars, et viser un peu plus de diversité dans les menus). Mais c'est chaleureux, tout le monde est souriant, et ce n'est pas un sourire MacDo, les bénévoles donnent vraiment l'impression de se faire plaisir. Cela fait penser à un mini-Aurillac.
Rapide collation, premier spectacle.
Et là boum, du bon, du lourd, du vrai, "L'illustre Quincaille" de la Compagnie Rends toi Conte. Les fistons scotchés. Et les grands aussi. Ca bouge, ça transpire, ça raconte, ça passionne.
dartdart2010-02On en sort le sourire au lèvres, les pieds qui trépignent, avec une seule question, il y a quoi après ?
Après, c'est musique. Contrairement à Aurillac, 100% théâtre, un kiosque à musique permet d'alterner théâtre et musique. Là, chanson à texte, les fistons ne suivent plus. Pas grave, normal, ils sont trop petits et puis ils ont plein de jeux juste à coté. Et nous, parents, tout en gardant un oeil en coin pour les surveiller, on se régale.
Avec le groupe Garance entre autre.
dartdart2010-03Que du bonheur.
Après on se déplace de quelques centaines de mètres sous l'ombre des grands platanes du boulodrome avec la Compagnie Steppe Théâtre. C'est un spectacle équestre.
Les chevaux sont magnifiques.
dartdart2010-04Les fistons adorent, les parents moins, une certaine impression de "déjà-vu" dans le jeu des acteurs.
Juste après, au même lieu, un espèce d'hurluberlu, professeur en rêve. Mais c'est très étroit. On envoie les enfants s'assoir devant, quelques photos, mais la foule est trop dense, le cadre trop resserré, on ne voit rien de derrière.
dartdart2010-05Alors on manque le spectacle. Mais pour les fistons, le meilleur de la journée. Nous leur faisons confiance, ils en parlent encore.
Nous revenons dare-dare pour voir "Papa est fatigué" de la musique pour les enfants, très bonne initiative, mais il y a des problèmes techniques, les enfants aussi sont fatigués, alors ils décrochent au bout de 10 mn et retournent aux jeux. Ils n'arrivent pas à comprendre la différence entre un calage son et un spectacle.
"Pourquoi ils s'arrêtent ?"
dartdart2010-07Dommage pour eux, cela avait l'air chouette.

Puis, la pause, deux groupes de rock/folk, d'excellente qualité, avec un bon gros son qui déchire et un bon feeling. Le grand fiston, collé au premier rang et nous derrière...
dartdart2010-06
Juste après, place de l'église, "Stradda je t'aime, des Treforts"  on se régale, les enfants aussi, pendant la première partie. J'éclate très, très, très rarement de rire devant un spectacle, mais là c'est arrivé.
dartdart2010-08Mais après cela vire dans des discussions loooongues avec une actrice (complice) dont on n'entend pas le moindre mot. Et qui reçoit une gifle. Très perturbant. De longues explications à fournir à nos mioches. "Pourquoi ils n'ont pas continué avec le fouet et le fusil ?" Je dois avouer que j'ai un peu décroché aussi, et à voir mes voisins je n'était pas le seul.

Puis c'était Caprice de Diva, sous la Halle. Certainement très beau, je ne puis poser de critique. J'étais
mal placé. Mais pour les fistons cela à été long, trop long. " Elle fait quoi la dame ?", "Quand va t'elle monter sur la corde ?" Peut être que la soirée arrivant, cela devient plus artistique et moins tout public ? C'est normal, il en faut pour tous les gouts.

Alors nous sommes rentrés chez nous. Mais, en tout cas, une fabuleuse journée, à l'an prochain !

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 15:46

marinadesecrete01Les beaux jours sont là et avec eux l'envie de bonnes grillades accompagnées de plantureuses salades croquantes !
Voici une recette de marinade particulièrement adaptée aux côtes de porc (dans l'échine, c'est le mieux). Je la tiens d'un vieux sorcier Maya qui m'a fait promettre de ne pas la divulguer tant que la fin du monde ne serait pas annoncée, et comme 2012 approche...
Elle est prévue pour le cochon d'Inde et donc parfaite pour le cochon de chez nous.

Cependant, si vous désirez vous référer à la mise en oeuvre originale il est évident qu'une côte par personne sera nettement insuffisante...
Bien entendu, la cuisson se fera sur une braise bien chaude et déjà un peu retombée : pas de flamme et déjà un soupçon de cendres sur le dessus, en position haute.
Je n'apprécie guère les barbecue au gaz, il manque le léger goût de bois qu'apporte le charbon de bois.
Pour l'allumage, rien de plus simple, une boule de papier journal, une pyramide de charbon (pyramide Maya optionnelle) et quelques minutes de décapeur thermique...

Pour 4 personnes :
marinadesecrete024 belles côtes d'échine de porc
1 cs de miel
1 petite boîte de concentré de tomate
2 cs de sauce soja
2 cs d'huile d'olive
4 cs de jus de citron
2 gousses d'ail écrasées
2 cs de vinaigre balsamique
4 gt de tabasco
1 cs de moutarde forte
poivre du moulin
1 grosse pincée d'herbes de provence

Mélanger le tout sauf les côtes.
marinadesecrete03Napper généreusement les côtes sur les deux cotés.
marinadesecrete04Les empiler et envelopper le tout dans du film alimentaire, bien étanche et bien serré.
marinadesecrete05Placer au réfrigérateur une nuit, voire plus.
Sortir une bonne heure à l'avance pour que la viande tempère. Enlever un maximum de marinade que l'on réserve.
Pendant la cuisson du porc, faire doucement réduire la marinade, en napper les côtes juste avant de servir.

Repost 0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 17:42

risdeveauaunaturel01Voilà, en suivant les bons conseils de Mme Saint Ange, nos ris de veau sont prêts. On peut les cuisiner de multiple manières, mais je voulais, pour un premier essai, rester au plus proche du goût originel du ris. Je suis donc parti du mode opératoire des "Ris de Veau aux Morilles" du Sot Ly Laisse
Mais, sans les morilles et en suivant les proportions de Mme Saint Ange.
Pour 4 personnes il faut :
risdeveauaunaturel02800 g de ris de veau
500 cl de fond de veau
25 cl de vin blanc
100 g de carottes
100 g d'oignons
100 cl de crème fraîche
1 gousse d'ail
huile d'arachide
poivre

pour le bouquet garni :
persil
thym
feuille de laurier

Donc, nos ris de veau sortent de la presse.
risdeveauaunaturel03On prépare le bouquet garni. Le persil est débarrassé de ses feuilles, on ne garde que les branches.
risdeveauaunaturel04On ficelle le tout et on égalise.
risdeveauaunaturel05Oignons et carottes sont taillés à la paysanne. (petits cubes)
risdeveauaunaturel06Dans un récipient avec couvercle (pouvant aller au four) on fait raidir les ris de veau dans un peu d'huile.
Sans coloration.
risdeveauaunaturel07On réserve.
risdeveauaunaturel08Oignon et carotte sont mis à suer dans le même récipient.
risdeveauaunaturel09On ajoute le vin blanc et on laisse réduire, quasiment à sec.
risdeveauaunaturel10On dépose délicatement les ris de veau sur la garniture de légume, on poivre, on ajoute le bouquet garni et l'ail écrasé.

On mouille à mi hauteur avec le bouillon de veau.
risdeveauaunaturel11On coiffe d'un cercle de papier cuisson.
risdeveauaunaturel12Et on place le couvercle.
Cuisson au four, 30 mn à 180°C. Je pense que cette cuisson sur garniture de légume s'appelle braiser.
risdeveauaunaturel13

Les ris de veau sont retirés, on les couvre de film étirable et on les garde au chaud (four à 80°C)

risdeveauaunaturel14La garniture est mise à réduire sur le feu.
risdeveauaunaturel15On ajoute la crème fraîche et on laisse encore un peu réduire.
risdeveauaunaturel16Puis on filtre au chinois.
Escaloper les ris de veau, disposer sur l'assiette et napper d'un peu de sauce.
Servir avec des pommes allumettes par exemple...

Repost 0
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 17:49

risdeveau01Le ris de veau est vraiment un mets de roi. De tous les abats, c'est le plus délicat en goût. Cependant avant d'être travaillé il doit subir une préparation préliminaire, pas vraiment difficile mais qui doit être faite avec méticulosité et précision.
Et quand on parle précision, je me tourne toujours vers Mme Saint Ange et son Livre de Cuisine. Les extraits sont en italique.
 
"Les ris ont à subir d'abord : le trempage, le blanchissage, la mise sous presse.
"
Le trempage :
La veille, les ris sont lavés sous un filet d'eau froide et placés dans un grand récipient plein d'eau que l'on renouvelle fréquemment.
risdeveau02A la fin l'eau doit rester claire.
"Si le trempage n'est point fait avec le temps et le soin nécessaires, l'intérieur des ris gardera après cuisson une teinte rose que jamais il ne devrait présenter."
risdeveau03Le blanchissage :
"N'a ici pour but [...] que leur raffermissement".
Les ris sont placés dans un grand récipient, rempli d'eau froide et porté tout doucement à ébullition.
"Une ébullition trop vive détendrait la pellicule et la ferait éclater"
risdeveau04A ébullition, compter deux minutes. On les retire avec une écumoire et on les place aussitôt dans un grand volume d'eau froide.
risdeveau05Avec un couteau à bout rond, on retire les peaux et la graisse.
risdeveau06Mise sous presse :
Les ris de veau sont disposés sur une moitié d'un torchon, propre et sans odeur.
risdeveau07On ramène l'autre moitié dessus.
risdeveau08Une planche est placée sur les ris avec un poids de 2 kg (ici deux conserves)
risdeveau09"Ceci pour, en aplatissant les ris, leur donner bonne apparence et augmenter leur superficie."
On les y laisse une heure voire plus.
Il est temps maintenant de les cuisiner...

Repost 0
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 17:05

minicocottesmer01
Une recette parfaitement adaptée à mes mini-cocottes.
C'est une recette rapide à faire, on peut utiliser du poisson frais ou du poisson d'écluse (vous savez, le surgelé en cube)
Je l'aime bien car elle est basée sur des ingrédients que j'ai toujours en stock...

Pour 4 personnes (mini-cocottes de 150 ml):
minicocottesmer02
300 g de poisson blanc (par exemple des pavés de cabillaud surgelés)
200 g de crevettes
20 cl de crème fraiche
150 g de champignons de Paris (en boîte ou frais)
1 échalote
1/2 citron
1 cc de ciboulette hachée
1/2 cc de curry
chapelure
sel, poivre

Dégeler le poisson dans de l'eau tiède.
Découper le poisson en cube, éplucher les crevettes, ciseler l'échalote.
minicocottesmer03Si les champignons sont gros, les découper en cube également.
Mélanger sel, poivre, ciboulette, citron, curry avec la crème fraîche.
minicocottesmer04Ajouter poisson, crevettes, échalote, champignons, poivrer.
minicocottesmer05Remplir les mini-cocottes.
minicocottesmer06Saupoudrer de chapelure.
minicocottesmer07
Cuire au four, 30 mn à 160°C.
minicocottesmer08Servir chaud, avec du riz blanc par exemple.

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 19:54

lottearmoricaine01

Un plat de mon enfance. Le week-end, chez mes grands parents, c'était très souvent, lotte à l'armoricaine en entrée puis poulet de ferme. Le parfum du dimanche.
C'est une recette qui mérite d'être assez épicée. Mes fistons ont été habitués dès leurs premières années à manger des plats bien relevés, mais si ce n'est pas le cas dans votre famille, divisez la quantité de piment par deux la première fois. On peut travailler la lotte fraîche, mais c'est quand même plus rapide de trouver des filets de lotte déjà levés en surgelé.
La lotte ne doit pas trop cuire, il faut retrouver les morceaux dans la préparation finale.
A servir avec un riz blanc.

Pour six personnes :
lottearmoricaine021 kg de lotte
2 cs de farine
2 petits pots de concentré de tomate
3 oignons
1 gousse d'ail
20 cl de vin blanc sec
40 cl de bouillon de poule (1 cube)
1 cc de piment rouge en poudre
huile d'olive

Peler la lotte, retirer l' arête centrale, couper en morceaux.
lottearmoricaine03Fariner et faire revenir dans l'huile d'olive par petite quantité, mettre à part.
lottearmoricaine04Emincer les oignons.
lottearmoricaine05Les faire revenir dans l'huile d'olive.
lottearmoricaine07Hacher l'ail, ajouter aux oignons.
lottearmoricaine06Mouiller avec le vin blanc et 20 cc de bouillon, ajouter le concentré de tomate, le piment.
lottearmoricaine08Laisser réduire à feux doux, 20mn, en mouillant régulièrement avec le reste de bouillon.
Ajouter la lotte et laisser cuire toujours à feu doux 15 mn.
lottearmoricaine09Servir très chaud.

Repost 0