Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 18:11
Concentré de tomate

Cet après midi je fais tranquillement la cuisine et me lance dans un veau Marengo. Concentré de tomate donc. Avant de jeter la boîte vide, je lit ce qu'il y a écrit au dos.

"Importé de Chine".

Je me dit que mon bouquet garni doit être un peu trop costaud et que j'hallucine. Mais non !

On fait venir du concentré de tomate de Chine ! Un des pays les plus pollué du monde...

Alors deux conclusions.

Cela va être de plus en plus difficile de faire mes courses, dans la lumière glauque des néons des supermarchés, même avec mes lunettes, je n'arrive plus à lire les petits caractères imprimés en noir sur rouge.

En bon citoyen, je considère comme acquis que les contrôles sur les aliments sont au moins aussi assidus et sévères que les contrôles de vitesse sur la route.

Mais je commence à douter sérieux.

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 17:47

motoculteur.jpg

Une photo extraite d'une notice d'utilisation d'un motoculteur des années '80 et qui me fait irrésistiblement penser à la petite annonce :

 

"Jeune homme, physique agréable, excellente situation, célibataire, vend motoculteur. Ecrire au journal."

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 17:47

mme-saint-ange-portrait.jpg

Il y a pas mal d' années, j'ai appris qu'une cave d'un immeuble proche allait être vidée et que tout allait partir à la benne. J'y suis donc allé et récupéré une caisse de livres. Parmi eux "Le livre de cuisine de Mme E. Saint Ange", édition originale de 1926. Je l'ai gardé longtemps sans le lire (je collectionne les vieux bouquins de cuisine que je dégotte surtout sur les vides-greniers). Puis un jour, j'avais une recette un peu ardue à faire et je m'y suis plongé.
Et là, révélation !
Mme Saint Ange approche la cuisine d'une manière tellement précise que les choses les plus simples se révèlent complexe si l'on veut vraiment les comprendre (3 pages sur les oeufs à la coque) et les plus élaborées, facile à faire. Les protocoles, d'une rigueur scientifique, explorant minutieusement les tours de mains les plus efficaces, m'ont vite fait réaliser que l'auteure était un grand de la cuisine avec une volonté réjouissante de vulgariser, de donner à chacun la possibilité de réussir la recette.
Un peu comme Chef Simon de nos jours. (Mais sans la barbe et la guitare)
J'ai des bouquins de cuisine des années 70 où l'introduction démarre systématiquement par un truc bien sexiste du genre "Madame, en bonne maitresse de maison, vous allez cuisiner pour votre époux..." Brrrr.
Comme si les femmes faisaient à manger et les hommes la Cuisine.
Rien de tout cela chez Mme Saint Ange.
En tout cas, alors que tout les ténors de la cuisine traditionnelle Française du début du XXème, étaient des hommes, elle a su s'imposer et son livre fait encore référence. Il parait que Julia Child, un pilier de la cuisine Américaine, (référez vous au film "Julie & Julia") l'appréciait beaucoup.
J'ai recherché des informations sur Mme Saint Ange sur l'Internet et je n'ai trouvé que très peu de choses.
Déjà, elle était publié sous un pseudonyme (l'un des prénoms de son mari, son nom de famille est Ebrard).
Alors sur ce Blog, à chaque fois que je présentait une recette de Mme Saint Ange, je la citais en italique.
Puis, il y a quelques mois, surprise, j'ai été contacté par son arrière petit fils qui avait du "Googeliser" le nom de Mme Saint Ange et tomber sur mon Blog. Vive l'Internet !
Nous avons échangé plusieurs mails et il apparait que la famille de Mme Ebrard a conservé précieusement énormément de souvenirs de cette grande dame.
Ensemble, nous allons essayer d'explorer les facettes du personnage. Mais en attendant, en exclusivité mondiale voici (roulements de tambour), le premier portrait officiel de Mme Saint Ange, pris sur son balcon aux alentours de 1914.

mme saint ange balcon

J'ai été très ému par le thermomètre à sa droite : température, poids, mesure, précision :
Mme Saint Ange.

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:49

salamandre.jpg

Cet après midi, au détour d'un chemin dans les Pyrénées, se prélassant sur le bord en béton d'un abreuvoir, une magnifique salamandre de près de 20 cm de long.
Voilà très longtemps que je n'en avais vu.
C'est normalement un animal essentiellement nocturne, peut être la douceur et la forte humidité de l'air l'ont poussé à se balader ?
Bonne nouvelle, les bassins à coté d'elle étaient remplis de petites salamandres…

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 19:36

tourtejepeh00.jpg

Juste un essai de la recette de la tourte de Jepeh, pas mal, mais je ne maitrise pas tout encore.
Peut être, avec son accord et son aide, une recette aboutie sur ce Blog, bientôt.

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 15:13

tipiak01.jpg

Dans la cuisine de tous les jours, il est toujours intéressant de découvrir de nouveaux accompagnements pour nos plats de viande. Il y a quelques années, ce fut le blé précuit qui fait désormais partie de l'alternance riz/purée/pâtes/semoule.
Tipiak nous propose là une nouveauté que je trouve particulièrement innovante et agréable. C'est un mélange de semoule de blé à gros grain (genre boulghour), d'avoine et de soja... et sans additifs.
(A une époque Tipiak avait sorti une semoule épicée qui était vraiment sympa, jusqu'à ce qu'ils se décident à y ajouter du glutamate...)
Donc, un produit que je découvre et que je recommande d' essayer.

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 19:42

pomme.jpg

Désolé, mais c'est un coup de gueule.
Aujourd'hui, comme je n'ai pas trouvé de melon des Charentes, j'ai acheté un melon de Cavaillon. 2 euro. Direct poubelle. Immangeable. Et ce n'est pas la première fois.
Chez nous la poubelle est le principal consommateur de fruits et légumes.
J'ai déjà poussé un cri sur les pèches l'an dernier, mais il faudrait l'étendre comme un hurlement envers les abricots, melons, nectarines, kiwis, tomates, et j'en passe.
Messieurs les producteurs, cela vous arrive t'il de gouter ce que vous vendez ? Vous aimez cela ? Vous nous prenez pour des crétins ? Combien de fois pensez vous pouvoir nous pigeonner ?
Vous vous croyez satisfait en produisant des variétés qui ont l'apparence d'un fruit mur mais qui ont la consistance et le gout d'une pomme de terre ?
Bon sang, établissez des labels de qualité et de garantie, et ne nous ressassez pas les "exigences de la grande distribution", leur volonté est aussi de vendre, et quand c'est dégueulasse on n'y revient pas.

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 15:36

plancha01

Bon, faut l'avouer, voilà plusieurs années que je ne regarde plus la TV.
Le soir, je préfère butiner le Web, participer à des forums, lire, réfléchir, me marrer, et discuter sur des blogs d'amis.
Le premier qui me traite de geek, et bien, il aura raison.
En avril, j'ai participé à un concours de cuisine organisé par www.leporc.com.
Je venais de finaliser ma recette de croustade aux pommes à base de brick et il me restait quelques feuilles. J'ai donc improvisé des Samoussas jambon-chèvre, avec un carré de tomate, et des petites herbes,
Le chèvre je l'avais au réfrigérateur et du romarin en pleine floraison dans le jardin. J'étais un peu pris de court. Mais c'est bien passé dans la famille.
Quand j'ai vu le concours, j'ai copié/collé la recette. En me disant "Bof, pourquoi pas ?" Et je l'ai oublié.
Il y a quelque jours je reçois un mail, "Félicitation, vous avez gagné une plancha Krampouz, quel est votre numéro de téléphone ?"
De mon coté, un peu de honte par rapport aux propositions des autres gagnants :
"Cookies très cochons"
"Sucettes d’andouille et compotée de pomme-oignon au muscat"
"Emincé de rouelle de porc façon « yassa »"
Ouf ! Bravo à eux !
Ben, moi, ce n'était que des Samoussas, quoi...
Et de fait, quelques jours après, je reçois le truc. La plancha je n'avais jamais été tenté, un wok à la rigueur...
Au déballage, bel objet, c'est lourd, c'est de l'inox. Ca fait pro. Je l'essaye sur quelques recettes. Je me dit "je n'arriverais jamais à la nettoyer". Mais non, la réaction de Maillard est là, les viandes sont bien cuites, les légumes croquants, et une bonne rasade d'eau sur la plaque tiède la rend nickel en une minute. Stupéfiant !
Je crois que je devient accro de la cuisine à la plancha.
J'espère trouver quelques recettes personnelles à publier ici...

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
24 mai 2010 1 24 /05 /mai /2010 20:55

dartdart2010-01Ce week-end avait lieu le Festival de théâtre de rue de Verdun-sur-Garonne (82). C'est à une trentaine de minutes de Toulouse. Il faisait beau, cela commençait le samedi, nous nous y sommes pointé le dimanche, vers midi, en famille, pour voir. Je vous livre ici mes impressions.
Déjà, si un ami ne m'avait pas indiqué l'évènement, je l'aurais manqué. Aucune affichage sur Toulouse, pas d'annonce dans les quotidiens régionaux, aucun affichage en dehors du village, ils veulent se cacher ou quoi ? Ce serait dommage...
Première surprise, le lieu est magnifique, on y reviendra hors festival. On sent que l'organisation est rodée et que l'intention est d'offrir un long moment de plaisir à toute la famille. Malgré le soleil qui cognait, des tentes étaient prévus, ainsi qu'une restauration sur place (bon, faudra tout de même revoir la cuisson de vos frites les gars, et viser un peu plus de diversité dans les menus). Mais c'est chaleureux, tout le monde est souriant, et ce n'est pas un sourire MacDo, les bénévoles donnent vraiment l'impression de se faire plaisir. Cela fait penser à un mini-Aurillac.
Rapide collation, premier spectacle.
Et là boum, du bon, du lourd, du vrai, "L'illustre Quincaille" de la Compagnie Rends toi Conte. Les fistons scotchés. Et les grands aussi. Ca bouge, ça transpire, ça raconte, ça passionne.
dartdart2010-02On en sort le sourire au lèvres, les pieds qui trépignent, avec une seule question, il y a quoi après ?
Après, c'est musique. Contrairement à Aurillac, 100% théâtre, un kiosque à musique permet d'alterner théâtre et musique. Là, chanson à texte, les fistons ne suivent plus. Pas grave, normal, ils sont trop petits et puis ils ont plein de jeux juste à coté. Et nous, parents, tout en gardant un oeil en coin pour les surveiller, on se régale.
Avec le groupe Garance entre autre.
dartdart2010-03Que du bonheur.
Après on se déplace de quelques centaines de mètres sous l'ombre des grands platanes du boulodrome avec la Compagnie Steppe Théâtre. C'est un spectacle équestre.
Les chevaux sont magnifiques.
dartdart2010-04Les fistons adorent, les parents moins, une certaine impression de "déjà-vu" dans le jeu des acteurs.
Juste après, au même lieu, un espèce d'hurluberlu, professeur en rêve. Mais c'est très étroit. On envoie les enfants s'assoir devant, quelques photos, mais la foule est trop dense, le cadre trop resserré, on ne voit rien de derrière.
dartdart2010-05Alors on manque le spectacle. Mais pour les fistons, le meilleur de la journée. Nous leur faisons confiance, ils en parlent encore.
Nous revenons dare-dare pour voir "Papa est fatigué" de la musique pour les enfants, très bonne initiative, mais il y a des problèmes techniques, les enfants aussi sont fatigués, alors ils décrochent au bout de 10 mn et retournent aux jeux. Ils n'arrivent pas à comprendre la différence entre un calage son et un spectacle.
"Pourquoi ils s'arrêtent ?"
dartdart2010-07Dommage pour eux, cela avait l'air chouette.

Puis, la pause, deux groupes de rock/folk, d'excellente qualité, avec un bon gros son qui déchire et un bon feeling. Le grand fiston, collé au premier rang et nous derrière...
dartdart2010-06
Juste après, place de l'église, "Stradda je t'aime, des Treforts"  on se régale, les enfants aussi, pendant la première partie. J'éclate très, très, très rarement de rire devant un spectacle, mais là c'est arrivé.
dartdart2010-08Mais après cela vire dans des discussions loooongues avec une actrice (complice) dont on n'entend pas le moindre mot. Et qui reçoit une gifle. Très perturbant. De longues explications à fournir à nos mioches. "Pourquoi ils n'ont pas continué avec le fouet et le fusil ?" Je dois avouer que j'ai un peu décroché aussi, et à voir mes voisins je n'était pas le seul.

Puis c'était Caprice de Diva, sous la Halle. Certainement très beau, je ne puis poser de critique. J'étais
mal placé. Mais pour les fistons cela à été long, trop long. " Elle fait quoi la dame ?", "Quand va t'elle monter sur la corde ?" Peut être que la soirée arrivant, cela devient plus artistique et moins tout public ? C'est normal, il en faut pour tous les gouts.

Alors nous sommes rentrés chez nous. Mais, en tout cas, une fabuleuse journée, à l'an prochain !

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 17:07

attention.jpg

Dimanche dernier le temps était superbe et nous sommes allés nous promener autour du lac de Balerme, près de Verfeil.

Au détour du chemin, nous tombons sur cet étrange panneau qui m'a un peu interloqué. Grosso-modo il demande benoitement aux promeneurs de faire attention, car ils peuvent se faire tirer dessus.

Mais comment faire attention ? En portant un gilet pare-balle et un gyrophare ? En chantant à tue tête tout le long du chemin ?

La prudence et les règles de sécurité ne doivent elles pas être plutôt du coté du porteur de l'arme et pas de celui qui reçoit la balle ? Ne devrions nous pas lire "Chasseurs, attention, zone de promenade" ?

Non, le message délivré par ce panneau est simple "Vous vous baladez ici à vos risques et périls, si vous êtes blessé par un chasseur, ne venez pas vous plaindre."

Repost 0
Didier Guillion - dans Humeur
commenter cet article